Confrérie des oliviers de Banyuls sur Mer confreriedesoliviersdebanyuls@gmail.com

La recherche variétale

La recherche variétale

Cette partie de l’exposition affiche quelques illustrations de la recherche variétale effectuée à Banyuls-sur-Mer depuis 2004.

L’objectif est de contribuer à initier ceux qui souhaitent découvrir  ce  symbole des catalans, une espèce riche de variétés  anciennes vieilles de 600 ans qui étaient  en perdition après le gel de 1956.

La méthodologie

La thèse de Joseph RUBY Ingénieur agronome qui a étudié en 1912 les caractères morphologiques de l’olivier nous a guidé dans ces recherches. Les observations sont réalisées selon une méthodologie publiée en 2000 dans le Catalogue mondial des variétés .  La caractérisation des variétés étudiées concerne la description morphologique des principaux organes de l’arbre : le port – la feuille –  le fruit –  le noyau.

   En outre, ces descripteurs peuvent définir et identifier des types de référence de chaque variété cultivée et contribuer ainsi à lever certaines ambiguïtés dans les cas d’homonymie et de synonymie. Ils compléteront sans doute l’apport des marqueurs génétiques, mis au point dernièrement, pour une identification fiable des variétés et la caractérisation organoleptique  effectuée par l’AFIDOL. C’est le cas des variétés étudiées par l’INRA , l’INAO et l’AFIDOL dans le cadre du projet AOC Huile d’olive du Roussillon :  L’Argoudeil – La Courbeil  –  La Redouneil  – La Poumal des Monts.

 L’Amellau  et des variétés  locales qui ne sont pas référencées mais pour lesquelles nous avons attribué le nom du lieu :  Laclare – Mas Atxer  – Cosprons complété du relevé GPS.

Nous avons apporté notre expertise avec un volet important, la production sur le terroir de Banyuls-sur-Mer. Vous trouverez toujours une richesse  d’aromes dans l’huile d’olive obtenue à partir d’oliviers qui poussent sur des sols pauvres. C’est le cas de Banyuls-sur-Mer avec  sa production d’ huiles mono-variétales.                                                                                                                                                                                      


  Les variétés endémiques

L’Argoudeil 

L’argoudeil est un arbre vigoureux au port étalé

 

 

 

 

la feuille est moyenne, elliptique lancéolée,   

 hyponastique et les bords en gouttière. La face supérieure est mate. Particularité elle est terminée par un dard. Le feuillage est vert sombre, rêche au toucher.

Le fruit  est ovoïde, fortement asymétrique de profil avec un sommet pointu mais aussi arrondi. La base est tronquée par une obliquité en dépression. 

La localisation de la véraison  est au sommet. Mais nous avons enregistré sur plusieurs spécimens une          

localisation de la  véraison à la base . Le pédoncule est très long, rouge par endroit.

L’épicarpe est vert bronze . Il se détache facilement. .         

  Le Noyau : il est de forme elliptique allongée avec un profil fortement asymétrique. Il n’a pas de mucron, Sa surface est rugueuse.

 

                                                                                                                                                                                  

Remarques

Cette variété est autofertile. C’est le polinisateur de l’autre variété endémique de Banyuls-sur-Mer, la Courbeil. Il n’a aucun effet sur la variété Olivière. Il résiste à la sécheresse.

L’Argoudeil est sensible à l’alternance, à la mouche. Par épisode venteux  à maturité   l’olive tombe  surtout après un épisode pluvieux. L’arbre entre en production vers la huitième année. La reproduction par bouturage est très difficile .Le rendement en huile est élevé sans doute l’un des plus important des variétés du Roussillon.    Avant le gel de 1956 ,  l’olive  était aussi préparée en salaison. Les anciens  confisaient les olives à maturité, bien noires  en  les disposant dans un sac de jute avec du gros sel, le tout  attaché à une branche de figuier sur une parcelle de vigne. (récit de Gilbert Boher). L’époque pour la récolte en huile débute à la  mi-novembre et pour la salaison : Décembre –janvier.

C’est l’huile d’olive la plus douce des huiles du terroir, sans amertume,  riche en aromes (amande verte,) . C’est une des variétés endémiques de Banyuls-sur-Mer  avec la Courbeil elles constituent le fond des vielles olivettes de Banyuls. C’est une huile très bien adaptée pour initier les populations du Nord de la France , Bretagne habituées à cuisiner au beurre à la découverte de l’huile d’olive. Elle est sélectionnée  pour le projet AOC huile d’olive  du  Roussillon                          

                                                                                                                                                                                                                                                              


La Courbeil                                                         

La courbeil est un arbre vigoureux au port étalé, au feuillage très dense

La feuille est elliptique-lancéolée de couleur vert-jaune

 

 

 Le fruit est ovoïde avec quelques petites lenticelles. La véraison commence au sommet par un rouge vermillon caractéristique de cette variété. Le sommet est arrondi.

    Le Noyau 

                                                            

La Courbeil est stérile. Le pollinisateur est l’Argoudeil. L’on enregistre une production La Courbeil est stérile. Le pollinisateur est l’Argoudeil. L’on enregistre une production abondante mais un faible rendement, le plus petit des variétés  du Roussillon.                                                                   

Il nécessite une taille annuelle afin  de lisser sa courbe de production. Cela évite une surabondance d’olives de petites tailles qui ralentit la maturité, provoquant la chute des fruits. Les olives résistent à la tramontane. C’est une variété destinée à l’huile. La période de récolte débute fin novembre. La pâte dans le malaxeur du moulin est reconnaissable à sa couleur bordeaux. Les années de sécheresse, l’huile est plus difficile et plus longue à extraire au moulin. Comme l’Argoudeil son polinisateur c’est une variété endémique de Banyuls-sur-Mer. Cette variété est sélectionnée pour le projet AOC l’huile  d’olive du Roussillon.

 L’Argoudeil et la Courbeil constituent le fond des oliveraies de Banyuls-sur-Mer avec des arbres âgés de plus de 600 ans.

 


Les variétés du Roussillon

La Poumal des Monts

C’est un arbre au port étalé

     La Feuille est vert foncé, brillante, très fine elliptique lancéolée,  hyponastique avec  une courbure du limbe en gouttière.

         

Dans toutes les variétés il existe une différence dans la taille des feuilles suivant l’exposition de l’arbre. C’est pour cela qu’un protocole précise la zone de prélèvement des échantillon. Parmi les variétés étudiées, La Poumal des Monts est celle qui présente le    plus gros écart dans les dimensions des feuilles. Les feuilles exposées au Sud sont plus fines et leur limbe plus épais.

 

             

  

      Exposition   N/E                       Exposition S/O                       

 

Le fruit est ovoïde gros 5 à 7 g avec une base tronquée en dépression.

                                                                                                                                                                  

 

                                                                      

                                                                 

 

Le Noyau 

                                                                                             

                                                    

 

 

  Les olives arrivent à maturité fin octobre pour l’huile avec un rendement élevé et des arômes de vanille, cacao, pomme.   Des  préparations en olive de  table ont été réalisées mais contrairement à l’huile elles présentent peu d’intérêt. C’est un olivier qui  entre  assez vite en production. Il résiste à la sécheresse et au froid.                               

Il très sensible à la mouche.

Son terroir d’origine est la région de Sournia.


La Redouneil                                                                           

La Redouneill est un arbre au port dressé

La feuille est elliptique-lancéolée


                                                                      

                                      

 

                                          

Il a une croissance forte avec une rapidité de mise à fruit. Il ne semble pas être disposé à l’alternance. Les olives sont destinées à l’huile, mais des tests en préparation d’olive de table ceux sont révélés positifs. L’époque de récolte pour l’huile est très avancée à partir du 15 septembre en même temps que la Poumal. Cette période précoce  protège la variété des dégâts occasionnés par la mouche car elle est sensible à la bactrocera olea ainsi qu’au vent fort lorsqu’elle est à maturité.   Le rendement est élevé avec des arômes de fruit rouge, framboise. Le terroir d’origine est les Albères mais nous avons des spécimens sur la commune de Banyuls-sur-Mer. C’est la variété la plus hâtive.

Le noyau

cueillette

cueillette

 


 

 

 

       

 

 

 

 L’Amellau

L’Amellau, le port de l’arbre est étalé

La feuille mate est elliptique-lancéolée

Le fruit est ovoïde

 

 

 

 

 

 

 

 

Le noyau est elliptique

Caractéristique : le fruit est très gros et bosselé comme une coque verte d’amande . Ce n’est pas une variété originaire du terroir. Les tests en confiserie semblent positifs

Les autres variétés du terroir de Banyuls-sur-Mer

Laclare

Laclare : Le port de l’arbre est étalé

La feuille est elliptique-lancéolée hyponastique

Le fruit est ovoïde légèrement asymétrique

la véraison est localisée à la base avec un rouge vermillon identique à la Courbeil

 

 

 

 

 

 

 

Le noyau est de forme elliptique

   

 

 

 

 

 


 

 

 


Le Mas Atxer

Le port de l’arbre est étalé

La feuille est de couleur vert foncé, mate, elliptique lancéolée

Le fruit est allongé, la base tronquée en dépression

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                     

Le noyau est elliptique, fortement asymétrique de profil. Le mucron est présent au sommet

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette variété est  sensible à la mouche. Le fruit est important et donc sensible au vent. Il arrive  a maturité fin octobre.  Des tests en salaison olives de bouches ont réalisés.

 

 

 

 

 

 


Cosprons

Cosprons – Le port de l’arbre est érigé

La feuille est mate de forme elliptique, hyponastique

Le fruit est gros avec un poids moyen de 4 g. Il est de forme ovoïde, légèrement asymétrique de profil. La base est arrondie, tronquée et en dépression. La véraison est localisée à la base.

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le noyau est asymétrique de profil avec la présence d’un mucron


             

 

Cette variété est sensible à la mouche, elle résiste au vent. des tests pour la confiserie sont en cours